Actualitats
Actualitats
IEO 30 e MARPOC
IEO 30 e MARPOC

Lo tust de la lenga

LO TUST DE LA LENGA     /     LE CHOC DE LA LANGUE

 

 

Un testimoniatge rar, una experiéncia particulara, destorbanta. Normalament, los escambis entre un pacient e son "psi" relèvan del domèni estrictament privat e son pas per sortir de l'ambient feutrat d'un cabinet d'analisi. E pasmens dins son primièr libre, Yanick Martin pallèva una granda partida del vel. Seguissèm sesilha après sesilha lo long camin de reconquista. Reconquista identitària, constat d'una nafradura prigonda, reconquista d'una lenga confiscada, denegada, mespresada. 

Excepcionala dins l'escrich occitan, aquela confession -òc ben, es lo mot que conven- nos daissa pas indiferent e nos pausa mantunas questions sus nòstra quita occitanitat. 

Acompanhat d'un prefaci de son psicanalista e d'una presentacion d'Estela Mazodier, lo libre de 220 paginas en occitan revirat en francés ven de paréisser dins la colleccion Mar e Mont de la MARPOC.

 

Presentacion de l’autor
Nascut en Alès en 1960, Yanick Martin faguèt sos estudis segondaris al licèu Jean Batispte Dumas d’aquela quita vila. Partiguèt puèi al Clapàs ont capitèt lo diplòma de dentista. Pratiquèt pendent un trentenat d’annadas. Ara aprigondís sa coneissença de la lenga e parteja la cultura d’òc.

Né a Alès en 1960, Yanick Martin a fait ses études secondaires au Lycée Jean Baptiste Dumas de cette ville. Il est parti ensuite à Montpellier où il a réussit le diplôme de dentiste, il a pratiqué pendant une trentaine d’années, Maintenant il approfondit sa connaissance de la langue et partage la culture d’oc.

 

Presentacion de l’obratge
En aquel sègle vint e un començant, la question que l’òm pausa mai sovent a un Occitan, que parla la lenga, es : « Consí l’avètz coneguda aquesta lenga, e per de qué la parlatz ? ». Vertat que la transmission familhala se fa pas mai e que los natius - los qu’an apresa la lenga al brèç - son pas gaire nombroses. L’interrogacion es plan legitima. Lo problèma es ample e cal plan dire que se tròba tant de responsas coma d’Occitans. Trobèri interessant d’apondre a la tièra del cases particulars, ma singulara contribucion. La revelacion se faguèt, per ieu, pel biais d’una analisi. Òc ben ! Sul divan, a contar sa vida a un psicanalista.

En ce vingt et unième siècle débutant, la question que l’on pose le plus souvent à un Occitan parlant la langue est : « Mais comment l’avez- vous connue cette langue et pourquoi la parlez-vous ? ». Il est vrai que la transmission familiale ne se fait plus et que les natifs qui l’ont apprise au berceau ne sont pas très nombreux. L’interrogation est donc bien légitime. Le problème est vaste et il faut bien dire que l’on trouve autant de réponses que d’Occitans. Aussi, j’ai trouvé intéressant d’ajouter, à la longue liste des cas particuliers, ma singulière contribution. La révélation s’est faite, pour moi, par le biais d’une analyse. Et oui, sur un divan, à raconter sa vie à un psychanalyste. 

Contacts

I.E.O. 30-Institut d'Estudis Occitans de Gard
Caire d'Òc,

ieo30@orange.fr


MARPOC-Maison pour l'Animation et la Recherche Populaire Occitane

Caire d'Òc,

marpoc2@wanadoo.fr

ADREICA

Caire d'Òc,

4 rue Fernand Pelloutier

30900 Nîmes
04 66 76 19 09

Fax : 04 66 36 71 01

 

ORARIS

Dimarç       9h - 12h e 14h - 17h

Dimècres    9h - 12h e 14h - 17h

Dijous        9h - 12h e 14h - 18h

Divendres   9h - 12h e 14h - 17h

 

Devenir membre

Vous voulez devenir membre ? C'est très simple : utilisez notre formulaire de contact pour obtenir davantage d'informations. Nous vous attendons avec impatience !