Actualitats
Actualitats
IEO 30 e MARPOC
                                     IEO 30 e MARPOC

Eleccions regionalas e departamentalas 2021

L'IEO 30 soutient le courrier de la coordination Occitane (IEO Occitanie Pyrénées-Méditerranée, Félibrige, CREO Toulouse) adressé aux candidats aux élections régionales. Vous pouvez le lire ici

Réponse reçue du parti Lutte Ouvière le 16 juin, de la part de la tête de liste : Malena Adrada. 

 

"Malena Adrada

Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs »

Elections Régionales du 20 juin 2021

 

J’ai bien reçu votre couriel du 14 juin, m’invitant à répondre à trois questions sur la langue occitane en définissant « quel horizon voulez-vous lui donner à moyen terme et à la fin de votre mandat ». Je vous communique la réponse envoyée à la Coordination occitane qui me posait les mêmes questions.

« Vous ne serez pas surpris si je commence ma réponse en vous disant que je ne serai pas élue à la présidence du conseil régional, je ne serai donc pas « aux manettes » et je ne veux pas le faire croire, ni alimenter la machine à promesses, ce que s'apprêtent à faire les politiciens de tous bords en lice pour des postes.

Pour ce qui est du développement que vous souhaitez pour la langue occitane, je dois dire qu’en tant que communiste révolutionnaire, je suis pour que toute personne qui le souhaite, puisse apprendre et pratiquer la langue de son choix, que ce soit l’occitan, l’arabe ou le portugais.

Mais vous le savez certainement, l’enseignement public n’échappe pas aux politiques d’économie que préconisent tous les gouvernements dans TOUS les services publics, préférant dilapider les aides publiques vers les entreprises pour sauver les dividendes de leurs actionnaires. Etant professeure des écoles je peux parler en connaissances de cause de cette situation qui impacte évidemment largement l’apprentissage des langues, et même l’apprentissage du français.

Pour illustrer mon opinion sur le service public d’éducation, je vous dirais que récemment, on m’a demandé quelles étaient mes propositions. J’ai répondu que je n’avais pas de proposition mais des objectifs de lutte : imposer des moyens pour le service public d'éducation, c'est à dire des embauches massives et la fin de la précarité ; se mobiliser contre les fermetures de classes pour ne pas se retrouver dans une situation désastreuse, comme dans l'hôpital public ; se battre pour l’augmentation des salaires de tous les acteurs de l'éducation et l’arrêt des subventions et aides aux grandes entreprises : l'argent public pour le service public.

Cela dit et même si je trouve louables vos préoccupations, dans les circonstances actuelles nous ne pouvons ignorer la crise sanitaire qui a fait plus de 100 000 morts et qui a aggravé la crise économique. Cette situation se traduit pour le monde du travail par une dégradation des conditions de vie et de travail, avec un chômage de masse, des salaires en baisse et des attaques patronales et gouvernementales contre notre droit de vivre décemment.

Et ce sont d'abord ces préoccupations que nous voulons faire entendre dans ces élections.

Et je me permets de vous indiquer les grandes lignes de ce que nous comptons développer dans cette campagne électorale. Nous y affirmerons que les capitalistes et leurs gouvernements nous font la guerre, alors il faut se préparer à répondre avec la mobilisation et les luttes collectives du monde du travail. Il faudra imposer le droit à un emploi pour tous et un salaire décent en prenant sur les profits capitalistes.

Nous voulons affirmer dans cette campagne, que les groupes capitalistes ont montré leur incapacité à faire fonctionner correctement la société. On en a eu un exemple avec ces groupes pharmaceutiques qui ont engrangé de super profits parce qu’ils ont, au travers des brevets, privatisé le fruit du labeur collectif et des investissements publics. C’est un système où une minorité d’actionnaires détient un pouvoir dictatorial sur nous tous, voilà ce qu'est le capitalisme.

Les politiciens, qui s’arrêtent devant la propriété privée capitaliste et le pouvoir qu’elle confère à une poignée de parasites, ne représentent pas les intérêts des travailleurs et de la population. Rien ne justifie que les travailleurs s’inclinent devant la domination de cette classe bourgeoise. Il faut qu’ils se sentent légitimes à la contester, et qu’ils réalisent qu’ils ont la force collective de la renverser, car ce sont eux qui font tout fonctionner.

Tout cela, les travailleurs auront la possibilité de l'exprimer dans cette élection avec notre bulletin « Lutte Ouvrière- faire entendre le camp des travailleurs ». »

Recevez mes salutations

Malena Adrada"

Réponse reçue le vendredi 18 juin de Carole Delga, liste l'Occitanie en Commun, voir document ci-dessous. 

Courrier Langues régionales.pdf
Document Adobe Acrobat [138.7 KB]

L'IEO 30 écrit aux candidats aux élections départementales pour connaître leur position sur les langues régionales et leur intentions pour le mandat à venir. 

Réponse de M. Olivier Gaillard (datant du vendredi 11 juin)

 

"Bonjour madame

De façon générale et dans le cadre de mon mandat de député j’ai signé la PPL MOLAC de promotion des langues régionales. 
Cordialement 
 
Olivier Gaillard" 

Contacts

I.E.O. 30-Institut d'Estudis Occitans de Gard
Caire d'Òc,

ieo.gard30[at]gmail.com


MARPOC-Maison pour l'Animation et la Recherche Populaire Occitane

Caire d'oc, 

marpoc30[at]gmail.com

ADREICA

Caire d'Òc,

4 rue Fernand Pelloutier

30900 Nîmes
04 66 76 19 09

06 32 19 92 67

Fax : 04 66 36 71 01

 

ORARIS

Dimarç       14h - 17h

Dimècres   14h - 17h (per quinzena)

Avec le soutien de :

Devenir membre

Vous voulez devenir membre ? C'est très simple : utilisez notre formulaire de contact pour obtenir davantage d'informations. Nous vous attendons avec impatience !